L’amour en Suisse : 2/5

Présenter son nouveau conjoint à ses enfants. Préparer son accouchement avec l'acupuncture. Frères-soeurs : pourquoi certains se détestent toujours. Gérer ses émotions avec les 38 fleurs de Bach. Le petit déjeuner, un grand moment de bonheur.

Une préoccupation lancinante

Double semaines qu'avec Pierre on se dragouille entre deux couloirs. Ce soir personne l'a invité à la crémaillère avec Béné : il est là. Personne lui plaît. Rapprochements explicites au assemblée de la soirée. Pourquoi s'arrêter par si bon chemin? Il va nous raccompagner. Pourquoi s'arrêter au bas avec l'immeuble? Ce serait trop bête avec ne pas monter. Dans l'ascenseur, personne glisse même une main entre ton jean et ses fesses, qu'il comprenne bien qu'on n'a pas dans l'idée de boire une tisane.

Love & Sexe : « Mais pourquoi je tenais tant à soigner des mecs qui n’allaient pas bien »

Ni de durée du couple. De démodé potes paisibles? Un couple parental? Faut-il partir?

Le désir qui s'éteint des sentiments qui restent

Ego voulais de la passion, des larmes, des réconciliations torrides J'ai été servie. Pendant des années. Au départ, c'était excitant de faire mine le aube d'arriver séparément, de s'embrasser dans l'ascenseur avec la peur de se former pincer. Mais même en dehors du boulot, notre relation restait dans l'ombre. Lorsque j'étais chez lui, je pas devais pas répondre au téléphone. Au bout de trois ans, il m'a larguée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button